28 février 2008

Texas indépendant

Sous ce titre volontairement polémique se cache toute l’hypocrisie de la communauté internationale. Il révèle l’affront porté à l’Etat serbe. Et si, bien sûr, les indépendantistes texans ne sont qu’une minorité, qui sait si dans 20 ans l’alliance des pays d’Amérique latine ne forcera pas les Etats-Unis à reconnaître l’indépendance d’une partie de leur territoire ? Impossible me direz-vous, et pourtant.

Le parallèle entre l’histoire du Kosovo et celle du Texas est frappante. D’abord colonisé par les espagnols en 1528, il fut rattaché au Mexique indépendant en 1821. Des américains commencèrent à s’installer dans la région, devenant, au fur et à mesure plus nombreux que les hispaniques. Des tensions ethniques éclatèrent, les Mexicains défavorables à l’esclavage protestèrent, poussant les américains à proclamer leur indépendance, le 21 avril 1836. Le Texas qui avait du mal à gérer ses frontières devint un Etat des Etats-Unis en 1845.
Aujourd’hui, l’Etat compte près de 23,5 millions d’habitants. Près d’un tiers de ces habitants est hispanophone, le recensement des ancêtres des texans révèle que 25% de la population, soit le plus large groupe, est d’origine Mexicaine. Ces statistiques gonflent évidement en se rapprochant de l’ouest de l’Etat et de la frontière mexicaine, un territoire qui fut le lieu d’affrontements entre le Mexique et le Texas avant l’indépendance.

Maintenant, un raccourci de la pensée consisterait à remplacer Texas par Kosovo, Mexique par Albanie et Etats-Unis par Serbie.
Bien sûr il n’est pas bon pour un problème aussi délicat, d’utiliser des raccourcis, mais cela a le mérite de titiller nos esprit et de comprendre pourquoi les Serbes ne reconnaîtront jamais le Kosovo, pourquoi les Etats-Unis veulent construire un mur de plusieurs milliers de kilomètres de long ou encore pourquoi on ne peut pas violer la souveraineté d’un Etat. Car si les albanais sont bien majoritaire au Kosovo, ils sont minoritaires en Serbie et là je suis bien sûr que l’on trouvera des régions dans le monde qui, découpée selon un voisinage ethnique, comporteront une majorité de cette même ethnie. Ce n’est pas pareil me répondrons les détracteurs et pourtant si la boite de pandore s’ouvre, il est certain que d’autres régions seront touchées et si dieu protège les Etats-Unis, ce ne sera peut-être pas suffisant pour empêcher les hispaniques de vouloir le pétrole pour eux seuls…et en plus ils auront une excuse en béton, le Kosovo.

Posté par Leahcim à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Texas indépendant

Nouveau commentaire